20210331_175129

Dans la forêt est présenté par son éditeur comme un roman d'apprentissage. Personnellement, je retiendrai surtout son côté roman d'anticipation...

 

C'est en 1996 que Jean Hegland écrit ce roman qui deviendra un bestseller mondial. Traduit en français depuis quelques années seulement, il prend actuellement une toute autre dimension avec les évènements ambiants.

 

Eva et Nell sont deux soeurs de 17 et 18 ans qui vivent depuis quelques années, isolées avec leurs parents dans une forêt de Californie. Ces derniers ont souhaité élever leurs filles selon un système quasi autarcique, basé notamment sur une scolarité à la maison et une production potagère leur permettant de subvenir à leurs besoins. Le monde actuel n'est cependant pas totalement rejeté par la famille: eau courante, électricité et internet leur apportant tout de même le confort moderne... jusqu'au jour où tout s'arrête sans qu'ils sachent réellement pourquoi: pandémie? conflit mondial?... Bien qu'assez autonome, la famille voit toutefois  son quotidien bouleversé. Mais pire encore, lorsque leurs deux parents disparaissent, les deux soeurs se retrouvent alors complètement livrées à elles-mêmes dans un climat et un contexte particulièrement inquiétants...

 

C'est un roman qu'on ne lit pas mais qu'on dévore, car on adopte immédiatement ces deux soeurs tant leur situation désespérée, mais aussi l'amour qu'elles se portent, nous touchent. Ce roman, lu par temps de pandémie, rend l'histoire encore plus réelle. C'est d'ailleurs très étrange de songer que le choix de vie de cette famille séduit tant de jeunes urbains aujourd'hui... Quoiqu'il en soit, je craignais de m'ennuyer, croyez-moi il n'en fut rien: j'ai vraiment été tenue en haleine jusqu'au bout! C'est assurément un roman que je ne suis pas prête d'oublier et que je ne peux que vous conseiller!

 

Dans la forêt a été adapté à l'écran par la réalisatrice canadienne Patricia Rozema en 2015, sous le titre Into the Forest.

 

Ed. Gallmeister, 2018